Romans

Par là  c’est « A very special game »→

← et dans ce sens, c’est « Ghost Munster »

Revenir à la page A lire prochainement

A very special game

Une enquête abasourdissante de Mary H. D. Maude.

lire

Ghost Munster

Une histoire de revenant,

qui aurait préféré être complètement parti…

Lire

Bientôt dans votre bibliothèque... Mais si.

   Romans

Voici les deux prochaines histoires, romans d’aventures et de suspens que je coucherai sur le papier.

Et comme j’avais envie de partager avec vous les circonstances de leurs naissances, je leur consacre chacune une page, avec la genèse, un résumé, un extrait et quelques détails alléchants sur des personnages ou les grandes lignes de la saga de Ghost Munster.

Voilà, j’ai hâte qu’on s’y retrouve parce que moi je m’y amuse déjà.

Bien à vous,

Mary Blue

Ghost Munster. En principe...

 

Qu’est-ce qui peut bien faire aimez la vie?

la nature, les amitiés, les amours, les nouvelles fringues, les jeux vidéos?

A toutes ces questions, Billy ne peut répondre que par non car il n’a pas l’heur de connaître toutes ces joies qui font de notre vie, une agréable ballade estivale… oui bon, peut-être pas une agréable ballade estivale mais qui lui donne au moins un peu d’intérêt. En tout cas, Billy, lui, n’y est pas attaché à cette vie, il en est même en plein détachement, plongé au fond de la Tamise, étouffant, suffocant pour, enfin, être happé par la lumière et être libéré de ce monde cruel…

Libéré…

Vraiment?

Aller à la page du roman

A very special game. Accroche...

 

Monsieur Bankroft est un homme qui se sent épié, acculé par tout un tas de petits événements presque anodins mais chaque fois déplaisants. Son courrier semble avoir été ouvert, son chien était mort dans de mystérieuses circonstances, sa voisine qui était parti en voyage, ce qui ne lui était jamais arrivé jusqu’ici, faisait quand même beaucoup de bruit la nuit pour une touriste en plein voyage hispanique et son banquier lui certifiait qu’il avait toujours eu un compte en banque très bien rempli, ce qui était impossible car il avait était un petit professeur de collège dont le salaire payait tout juste son loyer et ses charges… D’ailleurs maintenant qu’il y pensait, il n’avait plus été prélevé de ce loyer depuis…

Depuis…

Depuis qu’il avait vu pour la première fois passer cette horrible Bentley grise aux vitres fumées, le jour de l’enterrement de sa mère… Et sans savoir pourquoi, tout ça donnait à Monsieur Bankroft d’étranges suées froides. Il lui fallait trouver quelqu’un pour l’aider, il devait résoudre tous ces mystères sinon il allait devenir fou…

Aller à la page du roman

Suivez moi ailleurs

Commentaires récents

La chambre d’Amis.

Vos petits écrits ou le début d'une grande oeuvre, comme vous avez envie. Anonymement ou au grand jour comme vous le désirez. Ceci est votre espace.

Mes Mots

PavésBleus

 

Evidemment, j'ai mis des photos mais c'est pour mieux endormir vos défenses et pénétrer dans vos esprits tout prêts à recevoir mes mots, supports de vos rêves...

Cherchez pas vous êtes hypnotisés, c'est tout.

Bon, le mieux c'est que vous lisiez tous ces mots.

En plus, vous avez de la chance, je les ai rangés pour en faire des romans. Un coup de bol de dingue!

Recent comments

Pin It on Pinterest