Lettre ouverte. Amour perdu, pardon.

A ma nouvelle vie d'Amour
Lettre d'adieu à ma honte

Lettre ouverte. Amour perdu, pardon.

Amour perdu, pardon.

illustration du livret La sainte trinité des « moi »

Nous avons été le jouet de nos peurs, de nos colères, de nos frustrations.

Nous avons écouté notre peine, notre rancune.

Nous nous sommes crus spoliés, volés, manipulés.

Nous nous sommes accablés de reproches sans regarder notre propre culpabilité.

Nous avons projeté sur l’autre tout ce qu’en nous, nous ne pouvions plus supporter.

Nous étions terrassés par nos efforts à éviter nos paniques, à regarder ailleurs là où nos blessures ne se voyait pas.

Nous n’avions plus d’essence pour avancer.

Nous étions persuadés d’être la victime de l’intérêt mesquin de notre aimé, que l’autre était un sombre égoïste, une affreuse manipulatrice, qu’elle se moquait de nous, qu’il profitait de notre amour, qu’il nous haïssait, qu’elle n’avait qu’attachement minable, que chacun se trouvait trompé, utilisé, bafoué dans sa sensibilité.

Chaque jour, l’acide de la méfiance a rongé lentement notre sentiment, a brisé à feu doux et sournois notre estime, a renforcé notre impression d’impuissance, nos peurs, notre colère. Nous nous laissions grignoter par un poison que nous fabriquions de concert.

Nous étions, croyions-nous, la victime d’un amour cruel dont notre cœur ne savait se défaire.

Pourtant, au moment où, enfin, l’un de nous se décide à briser les chaînes, l’autre s’aperçoit à quel point l’amour, le vrai, le puissant était là. Chacun, l’un après l’autre, dans un pas de deux tristement désaccordé, un tango implacable, va regarder enfin la vérité. L’un finalement trouvera ailleurs après bien des supplications, des pleurs ce que son aimée désormais s’entêtait à lui refuser, ce qu’auparavant il n’avait pas su accepté, accueillir et apprécier. L’autre se retrouvera seule, après bien des entêtements, des colères, et soudain la conscience de la réalité de son cœur caché derrière des peurs immondes qui l’embrouillaient, l’empêchant de recevoir ce qui lui était donné.

Il nous aura fallu du temps et casser beaucoup de vilaines protections. Il nous aura fallu regarder en face tant de peurs et de blessures depuis trop longtemps et par d’autres ouvertes en nos cœurs. Il nous aura fallu laisser partir l’autre loin de nous, trop loin, pour se rendre compte combien cette méfiance nous avait aveuglé, qu’elle nous avait trompé, qu’elle avait alimenté nos terribles plaies, qu’elle nous avait brisé le cœur, l’âme et notre aimé.

Il nous aura fallu tant d’amertume, tant de regrets et de souffrance, une photo, un instant d’amour immortalisé, des encouragements, des compliments, simplement et sincèrement donnés pour parvenir finalement à reconnaître l’amour dans les yeux de l’être honni autant qu’aimé.

Trop tard ?…

Il nous aura manqué tant de confiance en nous, en l’autre pour accueillir tout cet amour donné. Il était temps que l’on s’aime enfin nous même.

Pourtant, tout n’est pas terminé. Il faut que la leçon ne soit pas vaine.

Que plus jamais nous n’acceptions qu’en notre cœur, la méfiance vienne.

Qu’à ce nouvel amour et cette nouvelle aimée en nous éveillés, nos cœurs enfin réconfortés car rien dans la vie n’est jamais définitif, qu’à nouveau à notre amour réciproquement donné, notre confiance soit pleine.

Alors, oui notre amour perdu pourra trouver repos et sens, retrouvera dans nos mémoires sa beauté, sa magnificence.

Pardon mon aimé. Bonne chance, courage, confiance.

Tu as raison, ici et maintenant parcourons de l’amour les monts, les plaines et les vallées. Le cœur serein, allons en paix.

Alors peut-être, avec un bonheur bien plus puissant encore que tout ce que jusqu’à hier nous avions fantasmé avec tant d’aveuglement, éloigné avec trop de ressentiment, pourrons-nous un jour nous retrouver et vivre enfin ce meilleur qu’à l’hôtel de notre ville, on nous avait si inconsidérément promis.

A ma nouvelle vie d'Amour
Lettre d'adieu à ma honte

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest